Fin 2011, j'achète une petite maison en très mauvais état, à une 30aine de minutes de Nevers. L'objectif est simple : Concilier l'utile et l'agréable et profiter un prix de l'immobilier très attractif pour occuper mes week end et transformer une vieille maison en cadre idéal lorsque je viens profiter de mes telescopes! 

Avis aux amateurs : Le prix du m2 de terrain peut se négocier jusqu'à 1€ le m2. J'ai profité de l'achat de cette maison pour acheter le terrain attenant d'une superficie d'environ 1000m2, de manière à être plus à l'aise et à pouvoir sécuriser plus facilement le lieu d'observation.

Cet article se focuse sur la partie observatoire de la propriété. Si vous voulez voir la maison, envoyez moi un petit messag et je vous offrirai l'apéro avec plaisir ;-)

Etant donné que c'est mon second projet d'observatoire "remote", je profite des erreurs du passé pour voir les choses de façon plus structurées et répondre beaucoup mieux à mes attentes.

                

Le choix de l'observatoire au format coupole n'a pas été retenu. Plutot cher à la construction, ce type de choix nécessite la mise en place d'une coupole du marché (à moins que vous soyez très doué de vos mains et apte à construire ce type de structure vous même, ce qui n'est pas mon cas).

Je m'oriente donc vers la construction d'une solution à base de toit roulant, me permettant d'installer 4 instruments que je destinerai à des utilisations différentes et complémentaires (commentées par ailleurs dans ce blog)

La surface au sol est juste inférieure à 20m2, ce qui m'évite d'avoir à déposer un permis de construire et qui limite par là même l'importance du dossier à soumettre en Mairie.

Le projet doit répondre à certains critères :

  • S'intégrer parfaitement dans un milieu rural et très vert.
  • Etre capable de soutenir 30 à 40cm de neige, quantité fréquente en hiver
  • Permettre le pilotage complet de l'observatoire à distance, ce qui posera quelques petits soucis d'infrastructure par la suite.
  • Etre suffisamment solide et sécurisé pour dissuader bon nombre de personnes qui auraient des idées mal intentionnées.

 

Une fois les plans mis au point, et grâce à des petits logiciels du marché dont le coût est de quelques dizaines d'euros, j'arrive à projeter un résultat pour démarrer les discussions avec un entrepreneur local. Voici les images de l'époque :