Savoir quelle est la configuration / l'état du matériel dans un contexte d'observatoire remote est capital. D'une part, certaines actions ne peuvent être faites en sécurité tant qu'il n 'y a pas confirmation qu'il est possible de la réaliser (je pense notamment à la position du télescope avant d'ouvrir ou de fermer le toit roulant, mais il y a beaucoup d'autres choses à vérifier pour travailler en sécurité).

Avant la phase d'installation des nombreux capteurs me permettant d'aller encore plus loin dans l'automatisation (dans les années à venir), j'ai décidé d'installer plusieurs caméras de surveillance pour pouvoir garder l'oeil sur l'observatoire quand je ne suis pas sur place.

Pour plus de sécurité, j'ai opté pour des modeles POE (pas de branchement electrique, tout est apporté par le cable réseau). Mon switch POE netgear 24 ports fournira toutes les caméras, et étant ondulé, je continuerai à avoir les images meme en cas d'intempérie, de coupure intempestive, etc)

Après de nombreuses recherches, je me suis naturellement dirigé vers les caméras Foscam (j'ai pris plusieurs modeles dome FI9961EP, et les complèterai dans les prochains mois par d'autres modeles pour avoir d'autres images de l'extérieur de l'observatoire) : POE !!, pas chères, un soft très très bien réalisé (et je suis dans l'informatique) offrant de très nombreuses possibilités : Détection de mouvement, envois de mails, envois par FTP, nommage et horodatage des caméras, choix des résolutions en fonction de la bande passante, prise de video sur des plages horaires déterminées, etc...

Ci-joint quelques images pour illustrer tout ça :

 
Tout d'abord, j'ai installé des supports à 45° par rapport aux murs de façon à avoir une vision la plus large possible pour chaque caméras. Les caméras IP étant POE, j'ai juste eu besoin de tirer un cable réseau entre ma baie informatique et la position de chaque caméra.   Une fois la configuration réalisée à Paris (nommage, mise en place des paramètres de base de la caméra) et les cables tirés, installation des caméras sur leur support, et fine tuning pour positionner le capteur à la bonne hauteur. Simplissime!
     
 
Le soft en local est très bien fait et permet, via un browser web, de configurer l'ensemble des paramètres de la caméra. On ppeut déclencher une prise de photo ou de video à distance, etc.   L'heure de la caméra peut être mise à jour automatiquement par internet via un serveur d'heure via le protocole NTP (network time protocol)
     
 
Il est possible de planifier les horaires de prise de photo, les temps entre chaque prise, etc...pile poil pour un site remote!   Le réglage des paramètres ftp (ou via un répertoire partagé sur le réseau) est très simple. Quelques secondes et le tout est opérationnel.
     
 

Installation d'un serveur FTP (FileZilla, opensource et gratuit) qui centralise l'ensemble des flux de caméras de la maison et de l'observatoire, et installation de mon logiciel préféré : Superflexible FileSynchronizer que j'ai acheté il y a des années et qui me rend toujours autant service.

Toutes les X minutes, il se synchronise sur le serveur de remote-signals.com et envoi les flux caméras. Des scripts, que j'ai développés, intègrent ces images en base de données, et en sécurise les accès. Seule la dernière image des caméras de l'observatoire est visible en ligne aux invités, mais je dispose d'une interface me permettant d'accéder à l'ensemble des images et videos reçues de l'observatoire ou de la maison.

 

Bien entendu, un soft disponible sur android ou ios permet via son téléphone d'avoir accès à l'ensemble des caméras. Pour 120€ la caméra, vous auriez tort de vous priver :)

Foncez les yeux fermés!

 

Les photos de l'ensemble des caméras sont maintenant centralisées ici : http://remote-signals.com/surveillance.php